top of page

Comment être stylé(e) avec un petit salaire en 2024 ?


Pendant longtemps, je n'ai pas réalisé ce que ça représentait de refaire sa garde-robe en termes de coût et d’énergie. Il a fallu que je m'installe à Yaoundé après mon baccalauréat et que je sois appelé à me débrouiller comme une grande pour regretter la chance que j'avais eue jusqu'ici.

Le ciel m’a donné une vraie fashion addict pour mère à qui j’ai emprunté carrure et style et très tôt, j'ai appris l'importance qu'il y a à toujours paraitre à son avantage.


Je sais que pour beaucoup, c'est un besoin frivole que de vouloir s'acheter de beaux vêtements, au vu des problèmes qui ne sont jamais loin. Ce qu'ils semblent pourtant ignorer, c'est qu'il ne faut pas un salaire de 500 mille XAF pour être présentable. Être à son avantage a un tel impacte sur le mental au quotidien et sur la perception que le monde a de nous qu'il est tout bonnement fou de ne pas s'y attarder. Vouloir être stylé(e) avec un petit salaire en 2024 tout en jonglant avec tes factures, les problèmes de famille et les cotisations demande une habilité, une patience que j'espère t'inspirer durant la lecture de cet article. Voici donc un condensé des techniques de shopping à moindre coût de ma mère combiné aux astuces de survie que j’ai dû développer pour toujours être la plus classe possible. Puisse mon expérience t’être utile.


Comment être stylé(e) sans dépenser une fortune en 2024 ?
@manuella_ntyam / Instagram

Pour être stylé(e) avec un petit salaire en 2024,

commence par faire l'état des lieux de ta garde-robe.


Faire l'état des lieux de tes vêtements consiste à évaluer leur état général pour déterminer s'ils sont encore en bon état, usés, tachés ou s'ils comportent des trous. Peuvent-ils être réutilisés ou recyclés ? Doivent-ils être jetés ?

L'état des lieux permet aussi d'évaluer tes réels besoins, de savoir quelles sont les pièces uniques dont tu disposes et celles qu'il te faut en urgence. Quand on n'a pas (encore) de compte en banque lourd, on n'achète pas pour acheter. On complète les basiques dont on dispose déjà et seulement après, on peut s'enjailler.


Alors aujourd'hui ou même ce week-end, prends un peu de temps pour :

  • Examiner chaque vêtement de manière à y déceler des traces d'usure s'il y en a.

  • Classer les vêtements en fonction de leur état. Ceux encore bien d'un côté, ceux qui doivent être réparé ou revalorisé et ceux dont il faut se débarrasser.

  • Pour ceux qui sont encore en bon état et dont tu ne veux plus, à toi de voir si tu préfères les donner ou les revendre.


Fixe-toi un budget réaliste et planifie ton shopping dans le temps.


La pulsion première est souvent de chercher à tout avoir d'un seul coup. Je le sais parce que c'est l'une des choses contre lesquelles je me bats chaque jour. Il m'arrive encore de passer des mois dans le rouge pour avoir succombé, mais heureusement, le ciel t'a doté d'une meilleure maitrise que moi, n'est-ce pas ?

En décidant d'allouer 5 000 XAF, 10 000 XAF ou un peu plus pour l'achat des pièces dont tu as réellement besoin par mois, tu vas très vite te retrouver avec une merveilleuse collection. Et sans torture en plus !



Achète intelligemment.


Achète des vêtements neufs et de bonne qualité.

Bonne qualité n'est pas synonyme de cher. Au Cameroun, beaucoup pensent que dépenser outrageusement sur une tenue atteste de la qualité de celle-ci. Que le vêtement vienne de France ou des USA ne devrait pas t'influencer outre mesure.

Ce qui doit retenir ton attention, c'est la qualité du tissu. Va-t-il tenir avec ta façon bien particulière de frotter les habits ? Et les couleurs alors ?

Demande-toi aussi si tu seras en mesure de combiner la pièce que tu t'apprêtes à acheter avec plusieurs éléments de ta garde-robe. Voilà le combo gagnant !

Vêtements d'occasion en vente au Cameroun
C'est fou les trésors qu'on peut trouver ici.

La friperie, ta meilleure alliée !

Personnellement, je n'achète que très rarement des vêtements neufs, et ce, pour deux raisons principales.

La première est bien évidement le prix. Dès que c'est neuf et accroché dans une boutique avec climatisation, ça devient autre chose. Ensuite, il n'y a rien que je déteste et que j'essaie d'éviter comme l’effet “Tenue de classe”. Tu ne vois pas de quoi je parle ? Je t'explique :


Les friperies, comme tu le sais, ce sont des vêtements d'occasion. Il arrive que ce soit des fins de séries, mais généralement ce sont des vêtements qui ont déjà été portés, encore relativement en bon état, à prix abordable. Même si beaucoup n'aiment pas et critiquent, ça reste l’un des moyens les plus faciles de dénicher des pièces d’exception souvent, de grands noms de la mode parfois, et des accessoires de folie.

C'est en fouinant çà et là que j'ai pu porter du Giuseppe Zanotti une fois en 30 ans de vie. Il s'agissait d'une sandale que j'ai eue dans un déballage il y a quelques années. S’il avait fallu l'acheter neuve… Huumm !


D'autre part, les commerçants ont tous la fâcheuse tendance de tous choisir le même type de marchandise. Pour un avec un certain modèle, tu en auras 100 autres avec le même. Ça se vérifie même chez les vendeurs d’accessoires téléphoniques, cette façon de faire me dépasse complètement.

En grande surface aussi, le problème se pose. Les modèles viennent sous plusieurs couleurs et sous plusieurs tailles. Il est donc tout à fait possible que ta voisine, le pote de ta petite sœur, ou ton boss et toi, vous retrouviez à une fête avec exactement la même tenue.

As-tu déjà croisé quelqu'un dans la rue avec un vêtement tout en sachant exactement où tu pourrais avoir le même ? C'est ça que j’appelle l’effet “tenue de classe”.

Pas idéal lorsqu'on adore particulièrement son individualité. Avec la friperie, tu n’auras jamais ce problème.


Chaussure femme MNG à yaoundé
MNG Cameroun

Le secret réside dans le mixage.


Mixer des vêtements neufs à ceux de la fripe est l'un des meilleurs #hacks qui soit.

C’est en ayant des pièces intemporelles et en sachant comment les agencer les unes avec les autres qu’on marque les esprits. Pas en suivant la mode, du moins, c'est mon avis.

En boutique, rassure-toi de prendre des pièces que tu adores et que tu pourras porter longtemps et combine-les avec des pièces que personne d'autre dans ton entourage ne peut trouver. N'oublie cependant jamais que c'est toi qui donnes de l'éclat à ce que tu portes et pas l'inverse.



C'est au village qu'il faut acheter ta friperie.


Là, je commence à abuser, n'est-ce pas ?

Non seulement je te recommande d’acheter des vêtements que d’autres ont déjà portés, mais maintenant, je te demande de rentrer le faire dans ton village !

Oui, j’ai tendance à abuser des fois et le comble est que j'ai toujours des arguments solides. Lis ceci par exemple : La friperie à Yaoundé ou Douala et dans d'autres villes du pays, c'est le pied ! Mais le prix du vintage en ville est de loin plus élevé qu'au village, sans pour autant qu'il ne soit forcément de meilleure qualité. En ville, les commerçants connaissent les grands noms de la couture, ils savent ce qui est à la mode, connaissent le style des stars que tu essaies de copier plus que toi : ils ont des arguments !

Au village par contre, c'est une tout autre histoire. Tout ce qu'un commerçant veut, c'est écouler son stock au plus vite. S'attarder sur certains détails auprès d'une clientèle qui n'en a rien à foutre ne permettra pas de vendre, pas là-bas. De plus, il y a moins de monde qu'en ville et donc moins de compétition lors des déballages. C'est là-bas qu'il faut être.

Si je te montre des tenues que j’ai parfois eues à 500 f, tu n’en reviendrais pas.



N'achète pas seulement, entretien mieux !


On n'obtient pas seulement le dressing de Kylie Jenner ou le style de Idriss Elba en achetant tous les jours. On l'obtient aussi en entretenant au mieux ce qu'on possède déjà.

Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas la personne la plus légitime pour parler de l'entretien des vêtements, les miens souffrent trop entre mes mains. Je continue d'en perdre énormément par pure négligence et de ployer sous le regard réprobateur de ma mère, mais c'est un aspect de ma personnalité sur lequel je travaille tous les jours.

Fais mieux que moi pardon !



Le style doit refléter ta personnalité et ta créativité tout en restant abordable et durable.
@rene_adrivn/ Instagram

En gardant un œil sur les soldes, en optant pour des pièces intemporelles et en explorant les options de seconde main, tu peux te créer un style personnel sans compromettre ton budget. En fin de compte, la véritable élégance réside dans la confiance que tu inspires, et celle-ci n'a pas de prix. Je souhaite que ton style en 2024 reflète ta personnalité et ta créativité, tout en restant abordable et durable.


 Si pour toi la clé d'une vie épanouie ne réside pas forcément dans l'épaisseur de ton portefeuille, mais plutôt dans la créativité, la patience et la détermination à trouver des solutions abordables, we're alike.

ABONNE-TOI ! Et ne rate plus aucune astuce ou bon plan signé Aziza.


Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
Aziza_nemb_signedd_aziza_edited.jpg

Hello, moi c'est Aziza.

Je suis, entre autres choses, blogueuse et animatrice de podcast à temps partiel.

 

Je crois fermement que la clé d'une vie épanouie ne réside pas forcément dans l'épaisseur de ton portefeuille, mais plutôt dans la créativité, la patience et la détermination à trouver des #solutions abordables.

Si tu partages également cette idéologie, ABONNE-TOI ! 

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram

S'abonner

Merci pour l'abonnement !

bottom of page