top of page

Restaurant Seven Hills : Presque très bien.


Menu Seven Hills Blanc de poulet grillé sauce crémeuse
Blanc de poulet grillé

Je ressens presque un orgueil à le dire, le restaurant Seven Hills a été bâti sous mes yeux.

Au départ, personne ne savait véritablement ce qui se tramait à cet endroit. Chaque matin, en allant au boulot, je pouvais voir des étrangers superviser le chantier. La première idée qui m'est venue était celle d'un supermarché ; mais il faut dire que je me suis lourdement trompée.

Cette fois encore, sous la recommandation d'Adrien (qui est un vrai danger pour mes poches), nous avons décidé de tester ce qui est à ce jour, l'un des endroits le plus à la mode de la capitale camerounaise.


Le Seven Hills de nuit.
Seven Hills by night.

Première impression :


Situé en plein cœur d'Elig-Essono, juste avant la mobile et en face de la totale, au lieu dit carrefour PJ, cet établissement a tout pour attirer l'œil. Non seulement il est en bordure de route, mais les promoteurs ont misé sur des façades en vitre de sorte qu'on peut apercevoir tout ou presque en passant.

Effet réussi donc, au vu de ce que j'ai pu remarquer ; le restaurant grouille de monde chaque #weekend, à tel point que samedi dernier, j'ai failli ne pas avoir une table pour trois. Peut-être est-ce l'effet de nouveauté, mais petit conseil, si tu veux y aller avec tes amis(es) le week-end, prend la peine de réserver. C'est très désagréable d'avoir à parcourir soi-même un restaurant pour se trouver une place.


Le service.


Tu connais le sentiment qu'on éprouve quand tu entres dans un service bondé de monde et que toutes les personnes censées te guider attendent que tu te démerdes, mais que tu leur apportes ta paperasse dans l'ordre ? C'était à peu près le même scénario.

Je suis entrée et les filles à l'accueil attendaient patiemment que je constate qu'il n'y a pas de place par moi-même. Après leur avoir posé la question, elles m'ont d'ailleurs invité à aller regarder à l'étage si je pouvais en trouver. C'est un autre serveur croisé au niveau des marches qui m'a finalement ramené vers l'entrée pour me proposer une table.


Je ne sais pas si tu vois le tableau. À l'accueil, aucune chaleur, aucun sourire, rien. J'ai pu l'observer toute la soirée pendant que j'attendais mes éternels retardataires d'amis. Des clients qui arrivent et qui sont mal à l'aise à force de tourner en rond.


Ce que j'aurais fait moi.

Même sans sourire, en proprio ou serveuse, j'aurai accueilli le client en m'excusant du fait que ce soit plein à craquer, mais en lui promettant qu'on va essayer de lui trouver une place. De sorte que même en restant planté là, le client sente le "Care" si cher à ses yeux. Qu'il se sente pris en compte, c'est la base du service client, peu importe le business.


L'ambiance, le décor au restaurant Seven Hills


En dehors de ce moment très gênant, c'était assez bien d'y être en fait.

La déco est magnifique ! Des cadres photos placé s avec goût au niveau des marches qui mènent à l'étage, des murs de végétation (déco artificielle bien évidement), des sièges confortables… Bref, déco moderne, c'est un cadre très instagrammable.


La propreté

Là aussi, rien à redire, tout est parfait !

Dans l'air, l'odeur de propre, les fumées de la cuisine et des cigares de mes voisins de table donnaient à l'ambiance une tout autre particularité.


L'expérience culinaire.


Le repas________________________________________________________

Je suis essentiellement carnivore et pour faire honneur à ma nature profonde, j'ai commandé du filet de bœuf grillé servi avec des frites de pommes (6 000 F). Ngono a fait pareil.

Seigneur ! La sauce crème qu'on m'a servi avec est une vraie merveille !

Je ne cherche pas souvent à goûter des plats d'ailleurs. Mon ventre est la seule chose avec laquelle je ne vais pas à l'aventure, je préfère manger ce que je connais déjà et je dois avouer que lorsque la serveuse m'a apporté ma commande, j'ai un peu paniqué. Mais je suis heureuse d'avoir pris un peu de risque, ce truc est trop bon !


Adrien, lui, a opté pour du blanc de poulet grillé servi avec la même sauce crème et des frites de plantains (6 000 f). J'ai gouté. C'était bon, c'était tendre, mais je préfère de loin le goût de la bonne viande de bœuf et le fais qu'il faille mastiquer plus longtemps. Ne cherche pas à comprendre.


Filet de bœuf grillé sauce crème_ Seven Hills
Mon filet de bœuf grillé.

Depuis quelques années, je traine quelques problèmes gastriques. Il devient de plus en plus difficile pour moi de manger à l'extérieur sans en souffrir. Du coup en y allant, je m'attendais à avoir beaucoup de mal comme d'habitude, mais rien. Le restaurant Seven Hills m'a permis de comprendre la différence fondamentale qui existe entre les divers restos que j'ai déjà faits.

J'ai eu du mal avec tous ceux qui sont purement #Camer parce que la nourriture est trop épicée. Mais depuis O'GoodFood, je me rends bien compte de la différence. Toutes les saveurs sont bien dosées, tout est mesuré, tout est parfait et j'ai moins de problème.


Les boissons___________________________________________________

J'ai trouvé dommage que les jus naturels soient aussi chers. 3000 à 4 000 f, soit le double pour ce type de boisson dans la plupart des restos. J'ai donc dû choisir une boisson gazeuse comme mes amis pour rester dans mon budget (1000 f). Maintenant que j'y pense, j'aurai dû prendre de l'eau au même prix au lieu de doubler mon soda. Ma digestion aurait été meilleure.


Coût total de notre soirée au Seven Hills, 8 000 f/ personne. L'accueil à mon arrivée tout comme le cuisinier qui se faisait gronder ont un peu jeter de l'ombre sur mon expérience. Mais rien que pour la cuisine et pour la politesse de l'un des proprios qui a gentiment demandé s'il pouvait squatter le fauteuil de trois places sur lequel j'étais assise seule, je donnerai bien à cet établissement une seconde chance.


Pour ma prochaine visite, je ferai l'effort de choisir un jour et une heure de faible affluence, d'abord pour réévaluer le service client quand tout est calme, mais surtout pour bénéficier de toute l'attention du personnel.

Oui, c'est à ce point que je suis égocentrique.😁



2 Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Dash Okalia
Dash Okalia
Oct 17, 2023

"Presque bien"😅😅😆... Bon mais un service qui laisse à désirer... En gros "presque bien " quoi😆😅

Like
Aziza Nemb
Aziza Nemb
Oct 26, 2023
Replying to

 Je comprends juste que c'était chaud.😊 Mais je crois qu'on ne peut évaluer la force d'un service client que durant les heures d'affluence.

Like
Aziza_nemb_signedd_aziza_edited.jpg

Appelle-moi Aziza !

Agent de voyage, annotatrice d'image, Community Manager, agent d'escale stagiaire et maintenant blogueuse avec un podcast, j'ai parfois l’impression de vivre plusieurs vies en une seule et j'adore ça !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram

Passion. Créativité. Productivité.

Ces derniers temps, ma vie est guidée par trois grandes obsessions : 

  • Mettre en avant la destination 237 et les entreprises qui s'impliquent dans son rayonnement.

  • Avoir un mode de vie simple, mais enrichissant.

  • Devenir la meilleure version de moi-même.
     

Sur ce blog, je te partage mes expériences de voyage avec des itinéraires hors des sentiers battus, mais pas que.

Tu trouveras aussi quelques conseils professionnels et mes astuces pour vivre un lifestyle incroyable, même avec un budget serré.

Que tu rêves de t'évader ou de trouver des solutions ingénieuses pour profiter pleinement de la vie au quotidien, tu trouveras ici l'inspiration et les informations nécessaires pour réaliser tes aspirations.

Alors, prêt(e) à embarquer ? 

S'abonner

Merci pour l'abonnement !

bottom of page